Saint Julien L’Hospitalier

Saint Julien L’Hospitalier

 

Saint Julien naquit à Antioche, capitale de la Syrie, de parents illustres et craignant Dieu. A l’âge de dix-huit ans, ils le sollicitèrent de s’engager dans les liens du mariage. Après quelques jours de réflexion, ayant eu une vision, Dieu lui promit que sa future épouse conserverait avec lui sa virginité et que leur union serait pour beaucoup une occasion de salut. Il consentit alors à épouser une jeune fille, nommée Basilisse, que ses parents lui présentèrent.

Leurs parents étant morts, ils consacrèrent tous leurs revenus au soulagement des pauvres et des malades ; ils firent même de leur maison une espèce d’hôpital. Julien, que son immense charité avait fait surnommer l’hospitalier, avait soin des hommes.

Julien connu par son zèle pour la religion de Jésus-Christ, ne tarda pas à être jeté en prison. Son interrogatoire, ses supplices, furent accompagnés d’étonnants prodiges et surtout de nombreuses conversions. Épargné par le feu et par les bêtes féroces, Julien eut enfin la tête tranchée, le 9 janvier 313.

Son tombeau fut illustré par une foule de miracles ; dix lépreux y furent guéris le même jour.

Il existe un autre  » Saint Julien  » : saint Julien de Brioude, martyrisé à la même époque…

 

Saint Julien l’Hospitalier  est le Saint Patron de Saint Julien le Petit.

 

    Les Saints de la Paroisse