Saint Amand

Saint Amand, ermite en Périgord (6ème s.)

 

Moine en Périgord, Saint Amand était originaire du Limousin. Il fonda un monastère et l’agglomération qui l’entoura se mit sous son patronage: Saint Amand de Coly. En Limousin, comme ailleurs, les premiers moines sont des ermites. Ces personnes vivent isolées pour mieux prier et profiter donc des conditions naturelles favorables de la région. C’est au Ve siècle que la vie érémitique prend de l’ampleur. Les progrès de la foi à cette époque, ou les événements tragiques du moment, poussent certains à se retirer pour vivre leur foi dans la solitude. Un des ermites les plus célèbres est Saint Amand établi dans la forêt de Comodoliac sur les bords de la Vienne à l’ouest de Limoges. Il y est rejoint par Saint Junien qui vit seul pendant une quarantaine d’années, baptisant, guérissant, instruisant les populations du voisinage. (Les origines monastiques – diocèse de Limoges)

Saint Amand est le Saint Patron de Saint Amand le Petit

    Les Saints de la Paroisse

Consécration de l’autel, église Saint Amand le Petit,  le 24 Juin 2016

Suite à la restauration intérieure et extérieure de l’église de la commune de Saint Amand le Petit, le vendredi 24 juin a eu lieu la consécration de l’autel par Monseigneur François Kalist et a été suivie d’une prise de parole de tous les acteurs qui ont œuvré à cette magnifique réalisation.

L’Eglise du XIIIème siècle de Saint Amand le Petit est une nef de trois travées voûtées d’ogives, à chevet plat, couverte à deux eaux en tuile canal, et comportant un clocher octogonal en charpente, dont la lanterne et la flèche sont habillées en bardeaux fendus de châtaignier.