Saint Crépin

Saint Crépin et Saint Crépinien,

Saint Crépin et Saint Crépinien, venus de Rome, étaient chrétiens et cordonniers à Soissons. Ils fabriquaient des chaussures pour les pauvres, qu’ils ne faisaient pas payer, et pour les riches qui appréciaient leur production. Un jour, en 285 ou 286, ils furent dénoncés et conduits devant l`empereur Maximien de passage dans le nord de la Gaule.

L’empereur leur ordonna d’abjurer leur foi, ce qu’ils refusèrent vivement. Maximien les fit torturer par Rictiovarus, un de ses plus cruels exécuteurs. Celui-ci leur fit enfoncer des roseaux pointus sous les ongles, mais les roseaux jaillirent des mains des saints et vinrent blesser les bourreaux. Puis il les fit jeter dans une citerne remplie de plomb fondu, mais une goutte de plomb rejaillit dans l’œil de l’exécuteur qui fut éborgné, tandis que Saint Crépin et Saint Crépinien en sortaient indemnes. Finalement, après qu’ils eurent résistés à plusieurs autres supplices, Rictiovarus les fit jeter dans de l’huile bouillante d`où deux anges vinrent les sortir, tandis que lui-même s’y jetait de rage. Saint Crépin et Saint Crépinien furent finalement décapités le lendemain.

Ils sont de par leur métier, patrons des cordonniers, mais aussi des gantiers, des bourreliers et des tanneurs.

    Eymoutiers Historique