Conférence Père Jean-Marie Mallet-Guy

« avec Psalmet, le langage des ostensions « 

 samedi 16 janvier 2016

de 15h à 16h30 – salle de la Mairie – Eymoutiers

« Avec Psalmet, le langage des ostensions! » 

Quelques points de la conférence prononcée le 16 janvier  à la mairie d’Eymoutiers

Les ostensions, d’où viennent-elles ?

St Martial (vers 250) est le premier évêque de Limoges. La légende dit que vers le IV° et le  V°siècle, plusieurs ermites irlandais sont allés chercher le silence et la solitude dans les forêts du « désert » limousin. Au moyen âge, le long de la Vienne, un culte était rendu  à St Psalmet à Eymoutiers, et à  d’autres ermites comme St Léonard, St Just, St Victurnien…  La tradition dit que les cités ont été fondées par le saint qui a vécu ou enterré en ce lieu. La ville d’Eymoutiers s’est construite sur le lieu de la sépulture de Psalmet devenue lieu de culte populaire.

St Psalmet priait Dieu.. Il a relié les hommes à Dieu et entre eux puis qu’ils sont venus habiter près de son tombeau. A cause de cette origine, le lien entre le saint fondateur et la cité est très fort. 

En 994 à Limoges, beaucoup mouraient du « mal des ardents » et les survivants restaient affreusement mutilés. Les notables et tout le peuple ont décidé de « lever » Saint Martial, le saint fondateur de la ville, c’est à dire montrer en grande pompe ses reliques. C’est la première Ostension qui porte à la vue de tous les reliques du saint qui symbolise la cité. De même que chaque famille garde précieusement des objets qui rappellent un être aimé, garder les reliques du saint fondateur et les porter à la vue rappelle une histoire commune.

Pour chaque fait marquant et lors de la visite de grands personnages, on montrait ce qu’on avait de plus précieux, qui représentait l’identité du lieu, les reliques du saint.

Les autorités de l’église ont proposé les ostensions septennales. Mais il y a eu aussi dans plusieurs cités de longues périodes sans ostensions… 

Qu’est-ce que cela veut dire organiser des Ostensions dans le contexte mondial actuel ?

Elles sont facteur de cohésion sociale, donc de paix.

Les gens se retrouvent et se mobilisent pour préparer la fête, les costumes. La fête donne à voir du beau, à entendre de la musique.

Elles enracinent les habitants nouveaux et anciens dans l’histoire du lieu qui devient patrimoine commun. Il est important que les enfants puissent y participer pour s’approprier à leur tour les origines et l’histoire de la commune.

L’Unesco a reconnu que les ostensions limousines font partie du patrimoine mondial immatériel. Le religieux a toujours produit de la culture, dans toutes les religions de l’histoire.

 Quel est le cachet des ostensions d’Eymoutiers ?

Nous reconnaissons qu’à Eymoutiers, St Psalmet a fait connaître la foi catholique. Cela fait partie de la mémoire.

Psalmet disait chaque jour les 150 psaumes de la Bible, d’où son nom. : il rappelle aux croyants l’importance de la prière, en particulier la prière des Psaumes qui a soutenu de nombreux saints.

Il vivait dans les bois de Grigeas, :sur la commune de Domps qui veut dire  Domus (maison) de Psalmet. Il nous rappelle le lien de l’homme avec la nature, l’écologie dans la ligne de l’encyclique Laudato Si.

En reliant les hommes entre eux, il est facteur de paix.

 H. L